Bande son d’ici là #1

mardi 9 octobre 2012

Bande son d’ici là #1 :

Gilles Amalvi : Chronique de John Abdomen. Raymond Bozier / Pierre Ménard : Ereitam Tam. Pierre Ménard : Au jour le jour. Extrait du film Un homme qui dort de Bernard Queysanne, d’après le livre de Georges Perec. Voix de Ludmila Mikaël. Musique : Philippe Drogoz et Eugénie Kuffler. Ludovic Bablon : New-York : Discours sur les belles jeunes filles riches et inconnues. Gilles Amalvi : Ballades. 1. Prélude.

« Lire sur l’écran, on le pratique tous, et de plus en plus. Il n’y a plus le livre d’un côté, l’info et le courrier de l’autre. Notre rapport au savoir, à la réflexion, mais aussi à l’étude, comme à l’instance extrême de mise en question du langage, là où on l’expérimente, a aussi glissé dans l’usage numérique. L’enjeu pour nous tous, on en est conscient depuis longtemps : comment insérer dans ces usages écran des fonctions de lecture dense, comment faire en sorte que la profusion forcément avec attraction consensuelle du web (mais c’est pareil dans la recomposition actuelle du paysage éditorial) permettent de guider vers le plus singulier, ce qui participera pour chacun de nous d’une nécessité, du rapport à l’imaginaire, ce que jusqu’ici on devait de façon exclusive au livre. »

François Bon, Tiers-Livre

Le premier numéro de la revue d’ici là
est consacré à notre rapport au quotidien, au banal : Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves.

« Interroger l’habituel. Mais justement, nous y sommes habitués. Nous ne l’interrogeons pas, il ne nous interroge pas, il semble ne pas faire problème, nous le vivons sans y penser, comme s’il ne véhiculait ni question ni réponse, comme s’il n’était porteur d’aucune information. Ce n’est même plus du conditionnement, c’est de l’anesthésie. Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves. Mais où est-elle notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ? »

Georges Perec, L’Infra-ordinaire, Seuil, 1989.

Revue d’ici là sur Publie.net’s Cloudcasts on Mixcloud


Voir en ligne : Bande son à télécharger gratuitement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RSS