Philippe Maurel

Si nous sommes nombreux à suivre le trajet d’écriture de Philippe Maurel, soit via son site, soit via le texte déjà présent sur publie.net : La Dérive des continents, c’est pour la nouveauté de sa démarche d’investigation, et le choix de ce territoire – pas si éloigné des Nuits d’octobre de Nerval – où le présent de la ville, présent en mouvement, transformation, est saisi dans ses traces vives, déambulations de nuit, signes écrits, silhouettes et paroles, pour y ancrer le texte dans le réel. De cet ancrage, c’est le réel tout entier qu’on secoue : on va relire ce qui compte, les lignes de fracture, la façon dont chaque époque doit reformuler son propre héritage pour devenir elle-même histoire.

François Bon

Voir en ligne : Philippe Maurel

Envoyer un message à l'auteur


Envoyer un message