Magdalena Lamri

Aimant jongler avec les médiums (peinture, collage, dessin), je
tente de livrer un univers singulier teinté de mélancolie et
d’onirisme.
Après avoir étudié les techniques anciennes et contemporaine de la fresque à l’ENSAAMA Olivier de Serre (Paris), je choisis d’écouter les voix de la peinture et du dessin. En 2008, j’établie
mon atelier à Montreuil (93) et multiplie depuis les expositions en France ainsi qu’à l’étranger. Puisant, entre autres, mon inspiration dans la Littérature (Lewis Carroll, Shakespeare…), mon travail interroge inlassablement les limites du possible. Celui-ci résonne comme un rêve éveillé, une douce insomnie dans laquelle les frontières entre réalité et imaginaire sont brouillées.
La représentation humaine est cœur de ma production. Mais sa présence est précaire. L’ Humain tente d’ évoluer dans un environnement fragile et peuplé d’un curieux bestiaire, semblant constamment défier les lois de Mère Nature. Les squelettes d’oiseaux continuent de chanter. Pendant ce temps, les lapins ne sortent plus des chapeaux mais bien des boîtes crâniennes, et, les petites filles sages conversent désormais avec des canaris démesurés. Si l’Animal est omniprésent dans ma production, il n’est, surtout, que la représentation d’une faune intime : sorte de miroirs de l’âme, prolongements des doutes et des questionnements existentiels.
Des allusions à ma vie personnelle nourrissent également mon travail. La maternité, l’identité, le rapport à l’enfance constituent de merveilleux terrains de jeux… Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les personnages de mes élucubrations prendre mes propres traits ou ceux de ma fille.

Voir en ligne : Le site de Magdalena Lamri

Envoyer un message à l'auteur


Envoyer un message