Dominique Sorrente

Né en 1953 à Nevers. Enfance celtique et provençale. Dominique Sorrente devient poète à 17 ans, âge de plusieurs rencontres décisives dont celle de son « frère aîné en poésie », Christian Gabriel/le Guez Ricord (1948-1988). Son engagement poétique ne cessera depuis de s’approfondir. Une vingtaine de livres, anthologies, ouvrages collectifs publiés à ce jour.
Lauréat Guy Levis Mano, Dominique Sorrente a également été récompensé à plusieurs reprises par les Prix Antonin Artaud, Luc Bérimont, Louis Guillaume et plusieurs bourses du Ministère de la Culture. En 2009, a paru l’anthologie personnelle « Pays sous les continents- un itinéraire poétique (1978-2008) » aux éditions MLD, avec le soutien du Conseil Général des Bouches du Rhône. L ‘éditeur numérique Publie.net a également publié des textes autour de l’œuvre sous le titre « Ce que raconte la fabrique ».
Son œuvre, qu’elle soit publiée ou inédite, se présente comme le journal de bord d’une navigation au jour le jour et se caractérise par une variété de thèmes et de registres d’écriture. Les poèmes de Dominique Sorrente invitent la plupart du temps à plusieurs angles de lecture ; la structure interne de ses livres fait penser à l’art du kaléidoscope. On retrouve dans son approche poétique un style où se mêlent le plaisir de la surprise, la fascination pour les oracles, l’amour du quotidien intime, un humour impressionniste et un regard critique sur les veaux d’or de notre époque. Cette pratique de la poésie s’accompagne d’une réflexion constante à la marge des mots, vécus plus comme des vibrations que comme des outils.

Voir en ligne : Le Scriptorium

Envoyer un message à l'auteur


Envoyer un message