Prochain numéro en préparation sur le thème du langage

mardi 22 juillet 2014, par Gilles Weinzaepflen, Liminaire, Pierre-Yves Freund

Le prochain numéro de la revue d’ici là, le numéro 11, aura pour thème le langage, autour de cette phrase de James Joyce : Au commencement était le verbe, à la fin le monde sans fin.

« Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. »
— Ludwig Wittgenstein

Nous réfléchissons en ce moment à la forme que pourra prendre ce prochain numéro de la revue en ligne, permettant une diffusion plus souple et directe, numéro dont une sélection d’interventions sera ensuite reprise quelques mois plus tard pour une diffusion sous la forme d’un fichier ePub lisible sur tablette mais également sur liseuse.

Nous attendons des formes variées, texte courts, poèmes ou récits, des photographies, des dessins, des vidéos, des enregistrements sonores, des morceaux de musique, que vous pouvez nous envoyer jusqu’au mois d’octobre 2014.

« Nous n’aurions plus rien d’humain si le langage en nous était en entier servile. »
— Georges Bataille

Gilles Weinzaepflen qui a participé au numéro 3 de la revue d’ici là sur le thème de la musique, a mis en ligne il y a peu ce morceau qui entre parfaitement en écho avec le thème du prochain numéro.



JPEG - 51.8 ko
Stefan Brüggemann/ I can’t explain and I won’t even try/ 2003

Pierre-Yves Freund artiste qui travaille sur les notions de trace, mémoire et empreinte à travers des œuvres reliant sculpture et installation, est invité dans la résidence numérique du site de la revue à préparer un travail sur ce thème. Vous pouvez le suivre en ligne.

Si d’autres auteurs ou artistes sont intéressés par ce travail en ligne au fil de sa création, avant publication dans la revue, n’hésitez pas à entrer en contact avec nous en nous écrivant revuedicila@gmail.com.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.